JOHN MODERNO
WOLKONSKY.ORG
 
Vign_IMG_3674

          Wolkonsky

Bienvenue sur wolkonsky.org !

John Moderno est un artiste français d’origine ukraino-catalane. Professeur d’écritures artistiques à la Haute Ecole d’Art (HEART) durant dix ans, il a développé, à travers une exploration poétique et théorique des nouveaux médias, des formes discrètes d’intervention artistique (tracts, lectures mixées, expérimentation sonore, chanson, videotextes, performances, enquêtes photographiques). La question de la transmission est centrale dans ses recherches. A travers plusieurs formes d’Ecoles (Ecole du mouvement, Collège Métabolique, Fabrica Mundi, Groupe Recherche Création Essai, etc…) il crée un lien entre sa passion de l’enseignement artistique et son travail d’artiste. La réflexion qu’il mène depuis une quinzaine d’années sur la pédagogie de l’essai, le pousse aujourd’hui à penser des dispositifs pour produire de l’attention, individuellement et collectivement. Le projet qu’il débute à Bolit, s’inscrit dans une perspective d’expérimentation sociale et artistique.

 

 

Supported Bòlit, Centre d’Art Contemporani. Girona

MODERNO PAPERS

Dieu et les détails

16/04/2018 18:52:51

Ce qui m'intéresse chez Warburg, c'est les concepts de survivance et de migration des images. La renaissance envisagée comme réactivation des images de l'antiquité marque aussi une volonté de s'extirper du Moyen-Age et de se hisser vers la modernité. Warburg est un homme du passage, comme Benjamin. Ce n'est d'ailleurs pas le seul point commun. Tous deux cherchaient dans les petites choses insignifiantes, les symptômes de grands mouvements. L'illumination profane, chez Benjamin fait écho à une phrase que Warburg avait l'habitude de prononcer : "Dieu est dans les détails"

Publié par Moderno •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





LES ESSAIS
rss feed
Archive(s) :
select

Poétique de la complexité

20/03/2019 16:14:23
J'ai placé ma recherche sous le titre d'un texte d'Adorno : L'essai comme forme. Ce qui, pour moi, fait la modernité de l’essai, c’est sa rupture radicale avec la prétention totalisante du traité. Il s’invente une trajectoire parmi les signes. Le monde s’offre à lui dans sa diversité inachevée comme un vaste inventaire de possibilités. L’essayiste ne choisit pas entre le texte et l’image, entre la pensée et le geste. Tout est pour lui matière d’expression. Il ne prétend à rien d’autre qu’à la singularité de son propre point de vue. Il construit son regard et simultanément, expérimente un usage inédit des formes qui l’entourent. La complexité n’a plus, pour lui, ce caractère d’indéchiffrable étrangeté qui faisait planer, sur les entreprises intellectuelles des époques précédentes, la menace d’une erreur fatale qui fragiliserait tout un édifice de pensée. Le traité niait la complexité. L’essai la met en scène tout en renoncant à classer les objets d’étude qui jalonnent ses cheminements. Si l'essayist...Lire la suite
Publié par John Moderno •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
 
ACCUEIL
 
 
 
 
 
wolkonsky@hotmail.fr
Créer un site avec WebSelf