JOHN MODERNO
WOLKONSKY.ORG
 

                                                                     Nous sommes indénombrables.

 

LA REPUBLIQUE SPONTANEE

 

Un an et demi après l’Ultimatum adressé aux pouvoirs publics, nous, peuple spontané, prenons acte du fait que nous ont été retirés, sans aucun motif, les moyens de poursuivre légalement nos activités créatrices.

 

Considérant qu’il est plus que jamais nécessaire de poursuivre et de développer ces activtés,

 

considérant que l’exercice de nos droits et libertés devient difficilement vivable dans le cadre normatif hyper rationalisé des sociétés capitalistes,

 

considérant que la démocratie est elle-même largement hypothéquée par la logique marchande et que la société œuvre massivement pour la mutation des citoyens en agents de consommation,

 

considérant que nous refusons cette fatalité, en redonnant toute sa valeur à ce qui n’a pas de prix dans la société marchande : l’amitié, la bienveillance dans les échanges, l’attention portée à autrui, le partage, la réalisation de soi, les petits et les grands bonheurs,

 

considérant que nous prétendons rompre avec la logique disciplinaire des savoirs normés, en accordant toute notre attention et tous nos efforts aux sciences de l’être et du devenir, 

 

considérant qu’un réenchantement social reste possible en dehors de toute structure organisée, sans rien attendre du monde finissant,

 

Nous réaffirmons notre indépendance et constituons, dans l’intimité de nos consciences, LA REPUBLIQUE SPONTANEE, avec l’espoir qu’elle redonne à chacun d’entre nous la joie de vivre et le plaisir de créer.

 


 

CONSTITUTION UNIQUE DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE

 

 

Article 0 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE est fondée sur le modèle de l’expérience humaine du projet « Ultimatum », initié avec les spontanéistes à Arles-sur-tech, en 2001.

 

Article 1 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE est une et indivisible. Elle ne peut en aucun cas être dissoute et nul ne peut en être exclu.

 

Article 2 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE choisit le « S’ » de « s’exprimer » comme signe de reconnaissance.

 

Article 3 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne peut en aucun cas disposer d’une existence légale, dans aucun pays.

 

Article 4 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne peut disposer d’aucun territoire, d’aucun budget, d’aucune instance dirigeante, d’aucun programme.

 

Article 5 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne peut entretenir aucune relation ni économique, ni administrative avec aucune collectivité ou institution territoriale, qu’elle soit nationale, régionale ou locale.

 

Article 6 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne reconnaît donc aucune frontière ni géographique, ni sociale, ni culturelle, ni mentale.

 

Article 7 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne reconnaît qu’une forme d’expression : l’expression créatrice.

 

Article 8 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne reconnaît qu’une forme de temps : le présent absolu. En conséquence, elle nie la valeur accordée à toute forme de trace, y compris celles de ses propres actions. LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne peut exister qu’in vivo, hic et nunc.

 

Article 9 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE encourage tout être humain dans sa recherche de l’excellence.

 

Article 10 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE lutte contre la culture de l’échec par la culture de l’expérience.

 

Article 11 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE rejette tout ce qui est préjudiciable à l’épanouissement individuel et social de l’homme libre.

 

Article 12 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE revendique en tous lieux le droit imprescriptible de l’Homme à l’autoévaluation, au perfectionnement, ainsi qu’un accès universel, illimité et gratuit aux outils de la connaissance et de la création.

 

Article 13 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE rejette catégoriquement la notion de concurrence ainsi que tous les systèmes qui s’en inspirent, l’acceptent et le reproduisent, de quelque manière que ce soit.

 

Article 14 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE contribue essentiellement au développement de la conscience sociale créative par :

 

1. l’implantation et l’aménagement, provisoires ou définitifs, d’espaces de liberté et de rencontre : LES AMBASSADES EXTRAORDINAIRES.

 

2. Des actions visant la libération in vivo de l’expression créatrice individuelle et collective : LES MANIFESTATIONS SPONTANEES.

 

Article 15 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE encourage la création de collectifs autonomes de production spontanée : LES CAPSULES.

 

Article 16 : Chaque personne participant à une MANIFESTATION SPONTANEE devient de plein droit CITOYEN-AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE, après s’être librement et secrètement déterminé par rapport à la présente Constitution.

 

Article 17 : Aucun recensement des CITOYENS-AMBASSADEURS DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne peut être organisé, d’aucune manière, y compris par LE COLLECTEUR DES JEUX. Aucun fichier central ou local ne peut être entrepris par quiconque au sein de LA REPUBLIQUE SPONTANEE, y compris par LE COLLECTEUR DES JEUX.

 

Article 18 : Aucune carte d’identité, aucun passeport. Aucune cotisation, aucune adhésion, aucune inscription ne peuvent se faire, en aucune manière.

 

Article 19 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE refuse, pour elle-même et pour ses CITOYENS-AMBASSADEURS, toute forme de financement, sans exception.

 

Article 20 : Tout espace public ou privé offrant un cadre propice à la rencontre, aux échanges et à l’expression créatrice peut devenir une AMBASSADE EXTRAORDINAIRE DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE sur décision d’au moins un AMBASSADEUR, pour une durée laissée à son appréciation exclusive.

 

Article 21 : Toute AMBASSADE EXTRAORDINAIRE DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE est par définition un lieu d’accueil et de partage, où la bienveillance de chacun pour tous et de tous pour chacun est requise.

 

Article 22 : Un exemplaire de la présente CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE doit figurer en évidence dans chaque AMBASSADE EXTRAORDINAIRE. Des photocopies sont mises à disposition de ceux qui en font la demande.

 

Article 23 : LES MANIFESTATIONS SPONTANEES doivent être spontanément initiées. Aucune réunion préparatoire, aucune répartition des tâches, aucune contrainte générale ou spécifique, aucune assemblée ne peuvent être décidées, concertées, ni même envisagées.

 

Article 24 : Tout ce qui est entrepris dans LA REPUBLIQUE SPONTANEE doit être le produit d’initiatives individuelles et/ou collectives, librement et spontanément prises.


Article 25 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE ne reconnaît que l’improvisation comme mode d’expression créatrice, sur le modèle de l’improvisation en jazz, ce qui implique :

- une écoute approfondie de soi-même et des autres

- une libre détermination par rapport à la création engagée

- une pratique régulière et généreuse

- un lâcher prise libérateur

- une auto-évaluation permanente

- une audace maîtrisée

- une intelligence de la respiration et des intensités

- une intuition de la composition en mode aléatoire 

 

Article 26 : LA REPUBLIQUE SPONTANEE développe des jeux de libération, d’expression, de réalisation, de déplacement et construction, excluant définitivement les principes de concurrence et d’élimination, de vainqueur, de vaincu et ne nécessitant pas le recours à un matériel spécifique.


Article 27 : Chaque jeu spontané librement expérimenté au sein de LA REPUBLIQUE SPONTANEE est susceptible d’être diffusé sous la forme d’un tract rédigé comme une recette de cuisine spontanément reproductible et modifiable à volonté, se terminant toujours pas ces mots : « laisser agir »

 

Article 28 : Les recettes de jeux spontanés peuvent être  envoyées à W, 1, rue Guillemin Tarayre, 31000 TOULOUSE, en sa qualité de collecteur des jeux, lequel se chargera de les rediffuser en indiquant l’AMBASSADE EXTRAORDINAIRE de provenance.

 

Article 29 : Aucune modification ne peut être apportée à la présente CONSTITUTION à l’exception de l’article 28, le collecteur des jeux étant le seul habilité à modifier l’adresse y figurant et à nommer son successeur, lequel prendra le nom de W2 et y inscrira son adresse courante en place de celle qui y figurait auparavant, et ainsi de suite…

 

Article 30 : Les CITOYENS-AMBASSADEURS DE LA REPUBLIQUE SPONTANEE ont le désir de redécouvrir le monde avec un regard d’enfant, de traverser les formes de leur temps et renommer toute chose entrant dans leur expérience sensible du monde qui les entoure. Pour réaliser leurs rêves, ils n’ont besoin de rien d’autre que des ressources de leurs cœurs, car leurs actions sont libres et fascinantes.

 

Fait à Arles-sur-tech,

Le 19 Août 2002


W

 

wolkonsky@hotmail.fr
Créer un site avec WebSelf